Le jeune entrepreneur Adamas Koudou

Le monde de nos jours tend de plus en plus vers la consommation de produits « bio » pour le maintien d’une bonne santé. Un produit naturel et thérapeutique rassemblant plusieurs vertus, le Kinkéliba en infusion sous la marque NATU Thé, initiative d’un jeune togolais Adamas Koudou, conquiert depuis 3ans le cœur des togolais.

Titulaire d’un Bac scientifique, Adamas Koudou, après une spécialisation en stratégie d’entreprise et marketing, à la faculté des sciences de l’économie et de gestion (FASEG) de l’Université de Lomé, a tracé son parcours professionnel en étant commercial dans plusieurs entreprises. « Depuis l’Université je me disais que j’allais devenir un chef d’entreprise et que je n’aurai pas à envoyer un courrier de ‘’j’ai l’honneur’’ (demande d’emploi ndlr)…», n’hésite pas de lancer Adamas. Le déclic sera une formation au métier de consultant à Cotonou au Bénin et de retour au pays en 2013, il s’inscrit au Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), dispositif dont il bénéficie d’un ccompagnement technique et financier à hauteur de 1.183.500F CFA.  Il va très vite mettre sous terre, les graines de BIO-AFRIQ’INFUSIONS Sarl, une structure spécialisée en la production du Kinkéliba sous forme moderne : le Thé. Il a compris que la consommation du thé rentre dans les habitudes en Afrique et au Togo en particulier.

En 2014 on a vendu 17.000 boites pour un chiffre d’affaires de 25millions F CFA

Dans ses stratégies marketing, “l’homme Kinke”, s’il faut l’appeler ainsi, organise  une dégustation gratuite de BIOAFRIQ’INFUSIONS et les produits NATHU Thé ont séduit. Les commandes vont crescendo à la satisfaction du jeune entrepreneur. « En 2014 on a vendu 17.000 boites pour un chiffre d’affaires de 25millions F CFA», se réjouit Adamas. Aussi, se félicite t-t-il qu’à ce jour, sa structure a un taux de couverture de plus de 80% des pharmacies et supermarchés. La jeune structure reçoit régulièrement des appels de demande de distribution dans la sous-région ouest africaine.

Les collaborateurs à l'oeuvre
Les collaborateurs à l’œuvre

Pour produire le thé Kinkéliba, Adamas Koudou et les siens disposent d’une ferme d’exploitation située dans la préfecture de l’Avé, une soixantaine de km à l’ouest de la capitale, pour garantir la sécurité et la quantité de la matière 1ère. Recueillies à l’usine du NATU Thé (implantée à Avédji, un quartier de Lomé), les graines de Kinkéliba sont triées, séchées, torréfiées puis moulues dans un grand broyeur pour l’obtention d’une poudre grossière de « Thé Kinkéliba ». Cette poudre mélangée au gingembre et à la citronnelle constitue une autre variété de thé le « Kinké GC » ; et une 3ème variété composée d’une grande quantité de feuille de thé de Gambie avec des vertus tranquillisantes et thérapeutiques le « Relax ». Puis vient le conditionnement dans des filtres traités venus d’Asie et de Lagos, pour enfin regrouper les sachets de thé dans des boites de 3, de 7, de 12, de 25 et de 100 ; qui seront distribuées par les pharmacies et supermarchés.

« Notre vision est qu’à l’horizon 2018 le kinkéliba soit reconnue à ses vraies valeurs thérapeutiques ; et qu’il soit disponible à chaque togolais », confie-t-il. Avec son équipe kinkelibaconstituée de jeunes collaborateurs passionnés et engagés, il compte promouvoir son produit à travers la participation aux foires, les dégustations, et bien d’autres encore.

Le thé Kinkéliba est accessible à toutes les bourses. Avec 2000 F CFA on peut se procurer la boite de 25 sachets ; celle de 3 sachets à 200 F CFA, 7 sachets à 500 F CFA, 12sachets à 950 F CFA.

Adamas Koudou est l’un des exemples patents qui font croire que l’entrepreneuriat a de l’avenir au Togo.