Au Burkina Faso, un enseignant en électronique, Youssouf Bara  âgé de 30 ans a mis au point ‘’des feux tricolores’’ à base de l’énergie solaire à Bobo Dioulasso au Burkina Faso.

Selon le jeune enseignant, dont les propos sont rapportés par Voa Afrique, tout est parti du constat du fait que les feux tricolores au Burkina sont tous importés.

A en croire Youssouf Bara, le coût exorbitant de ces feux lui a fait penser à la confection. « Les feux tricolores les moins chers au Burkina coûtent environ 20 millions de francs CFA. Ce qui nous fait mal, lorsqu’il y a délestage, ces feux tricolores passent au noir », a laissé entendre M. Bara.

« Avant de songer à l’extérieur, il faut d’abord penser aux compétences locales. Quand je prends ces feux tricolores, le coût reviendra quasiment deux à trois fois moins cher que les feux importés. Et aussi du fait que ça été fait ici, en cas de panne, la maintenance sera locale et ça sera vite fait », a expliqué Youssouf Bara.