Vue partielle des jeunes filles participantes

Des jeunes filles de 5 clubs d’autonomisation sont outillées à briser le silence sur d’éventuels cas de violence sexuelle. C’est à la faveur d’un atelier organisé à leur endroit à Lomé, ce 30 octobre 2019.

C’est une initiative du Groupe de réflexion et d’actions, femme, démocratie et développement (GF2D) qui entend ainsi sensibiliser la jeunesse en général et les jeunes filles en particulier à prendre conscience de leur potentialité.

A la fin de la formation, les participantes seront en mesure de s’engager activement au sein de leur communauté pour combattre toutes violences basées sur le genre.

Cet atelier débuté le 29 octobre et qui devra prendre le 31 octobre 2019, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeune fille. Cette 9ème édition repose sur le thème : “une éducation de qualité pour des jeunes filles épanouies”.

Au programme cette semaine de la jeune fille, des conférences débats sur différents sujets notamment l’autonomisation de la jeune fille, de la masculinité positive pour l’égalité du genre. Des échanges et partage d’expériences avec des femmes leaders qui ont réussi leur carrière sont également prévus.

« Cet atelier est une opportunité offerte aux jeunes filles de découvrir et de s’imprégner professionnellement des expériences des femmes pour diriger et inverser la tendance », a expliqué la secrétaire générale du GF2D Akouvi Aziadzo.

Selon Akouvi Aziadzo la semaine de la jeune fille donne aux participantes, des outils pour développer le leadership en les impliquant dans la lutte pour l’autonomisation de la femme.

Des concours d’art oratoire et de génie en herbe vont être organisés le 31 octobre 2019 pour aider et motiver les jeunes.

Voltic Togo