Manibézouwé Gnarou recevant son prix symbolique

La grande finale du “Yali pitch competition” initié par le Global alumni association of Togo (GAAT) s’est déroulée ce jeudi 24 octobre 2019 à Lomé. Manibézouwé Gnarou, promoteur de piment vert et bio a remporté le premier prix avec un chèque de 800 dollars USD.

Le fort souhait de M. Gnarou est que la population togolaise mange bien pour être en bonne santé. « En 2016, j’ai lu un article de l’OMS qui parle de 3 millions de personnes qui ont perdu la vie juste pour avoir consommé des aliments produits avec des pesticides chimiques. Cela a suscité en moi l’envie de créer une ferme agroécologique qui forme les jeunes et nous permet d’offrir des fruits et légumes naturels à nos concitoyens », confie le jeune Manibézouwé  pour expliquer le motif de son projet.

Son plan d’affaire présenté en 5 minutes, a séduit à l’unanimité, les 5 membres du jury, bénéficiant ainsi, d’une moyenne de 15/20.

Avec les 800 dollars gagnés, Manibézouwé Gnarou entend passer d’une production de 1/8 d’hectare  à ¼ d’hectare. « Avec un chiffre d’affaire de 920 mille, nous allons passer à plus 1 million de francs CFA  et nous allons pouvoir recruter 2 personnes pour s’ajouter au personnel », a-t-il expliqué.

Il croit fort que l’agriculture est le premier levier de développement économique et social en Afrique. Il a souhaité que plusieurs jeunes s’y intéressent pour pouvoir créer de la valeur et de la richesse pour eux-mêmes et leur environnement mais surtout, créer de nouveaux emplois.

Manibézouwé Gnarou devance ainsi deux autres lauréats, Yaovi-Sédzron Kloutse qui fait dans le concassage et la production d’huile palmiste qui est reparti avec un chèque de 650$ USD et; Boutamékpo Adakpo, un autre Yali, promoteur d’un projet antivol moto défense. Il a lui bénéficié d’une enveloppe de 500$ USD.

Pour la présidente du jury, Essi Farida Geraldo, les 6 candidats en course ont été départagés sur la base de critères bien définis tels le modèle,  l’originalité, la clarté et surtout l’impact sur tous les plans, du côté social et surtout sur la santé.

Cette compétition rentre dans le cadre de la célébration du mois des Alumni, les anciens bénéficiaires de programme d’échanges et d’étude aux Etats-Unis.