Près de 25 millions d’emplois dans le monde pourraient être perdus à cause du Coronavirus, type Covid 19. L’alerte est lancée par l’Organisation internationale du travail (OIT).

Cette alerte fait suite, dit-on, à une première évaluation de l’impact du COVID-19 sur le monde du travail mondial. Selon les experts onusiens, les effets seront de grande envergure, poussant des millions de personnes au chômage, au sous-emploi et à la pauvreté.

C’est les résultats du rapport préliminaire d’évaluation COVID-19 and the world of work: Impacts and response.

L’OIT juge indispensable de prendre des mesures urgentes, de grande envergure ainsi que des mesures coordonnées autour de trois piliers: la protection des travailleurs sur leur lieu de travail, la relance de l’économie et de l’emploi ainsi que le soutien aux emplois et aux revenus.

Ces mesures, précise l’OIT, nécessitent l’élargissement de la protection sociale, un soutien en matière du maintien des emplois comme par exemple le travail partiel, les congés payés ou d’autres aides ainsi qu’un allégement fiscal et financier, y compris pour les microentreprises et les petites et moyennes entreprises.