Photo utilisée à titre d'illustration / Image: DR

Des Togolais abonnés au fournisseur d’accès internet Togocom connaissent depuis le 22 janvier 2020, une coupure de leur accès à internet, mieux des réseaux sociaux. Malgré la version donnée par l’opérateur, des techniciens informatiques soutiennent qu’il s’agit d’une coupure fate à dessein.

« Depuis mercredi 22 janvier 2020, le Togo, comme toute la sous-région, dont la connexion internet dépend du câble sous-marin ouest-africain (WACS – West African Cable System) à fait face à une partielle ou totale du service internet. Cela fait suite à une double section sur les segments du câble sous-marin ainsi que sur le segment du backup terrestre », ont fait savoir les responsables de Togocom à travers un communiqué.

Ce communiqué passe mal devant des techniciens. « C’est un filtrage qui est en cours. Ce n’est pas un problème de câble. Si vous testez bien, YouTube qui demande une bonne bande passante pour lire des vidéos marche très bien », a confié un technicien informatique sous réserve d’anonymat.

La vérification est confirmée. YouTube fonctionne bien alors que presque tous les réseaux sociaux sont en pause.

Sur la toile, des activistes ont très vite assimilé cette coupure à la présidentielle de 2020.

« L’heure est encore grave dans notre pays le Togo (…) L’internet a une fois encore été coupée dans notre pays le Togo alors que nous sommes à un mois des élections présidentielles. Et, Faure Gnassingbé et sa horde de potentat s’apprêtent encore une fois, à non seulement frauder les élections mais à réprimer les populations togolaises. La liberté d’expression aujourd’hui, est inscrite dans le respect de l’accès à internet qui est considérée comme un droit humain », a dit Farida Bemba Nabourema dans un sonore qui fait le tour des réseaux sociaux.

Au Togo, seuls les non abonnés à Togocom ont accès internet et, ceux qui utilisent des VPN pour contourner la censure.

A en croire NetBlocks, une organisation non gouvernementale qui surveille la cybersécurité et la gouvernance d’Internet, la raison de cette coupure est vraiment un problème sur le câble sous-marin.

https://twitter.com/netblocks/status/1220118227126312960

En septembre 2017, au temps fort de la contestation politique, les Togolais ont expérimenté une forme similaire de coupure internet. Le ministre Gilbert Bawara l’avait expliqué comme une mesure prise pour préserver la sécurité nationale.

Les Togolais sont appelés aux urnes pour élire un nouveau président le 22 février 2020, la campagne démarre le 6 février. En course, 7 candidats dont Faure Gnassingbé pour un quatrième mandat successif.