Des jeunes filles lycéennes en pleine formation à Kpalimé

Des filles sont à l’école de la robotique à Kpalimé, environ 125 km au nord de la capitale. C’est à l’initiative de Minodoo, une communauté de jeunes passionnés par la technologie et l’entrepreneuriat.

Du 5 au 7 octobre 2020, de jeunes filles lycéennes suivent des formations en robotique et en coding. La communauté Minodoo entend à travers ce camp, former et sensibiliser les filles sur la programmation informatique et la fabrication numérique.

A la fin, les jeunes filles pourront programmer et fabriquer des objets avec des machines à commandes numériques. Ce camp va éveiller en elles la créativité et faciliter le networking avec des experts dans le domaine“, a-t-on appris auprès de la Communauté.

Les jeunes lycéennes pourront donc développer des solutions pour résoudre des problèmes qu’elles rencontrent dans leur établissement scolaire.

Minodoo reste convaincue que la technologie est un grand facteur de développement et de création de valeurs. Et, les jeunes filles ne devraient pas rater ce train en marche avec la technologie.

Les premiers responsables entendent ainsi contribuer à réduire peu à peu l’écart de la fracture numérique frappant dans les contrées reculées mais aussi, susciter l’intérêt de la gent féminine à la technologie et aux métiers scientifiques.

Photo de famille avec les participantes

La communauté Minodoo a une panoplie d’activités similaires à son actif à l’intérieur du pays. Elle a aussi organisé avec l’appui de l’ambassade des Etats Unis, DoonenyoHack, un Hackathon pour permettre aux jeunes innovateurs Togolais de proposer des solutions technologique pour accompagner la décentralisation au Togo. De ce Hackathon est sorti le projet Nenyo City mis en œuvre à Tsévié, à environ 35 km de la capitale.

Elle développe actuellement avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le développement, des centres numériques d’écoute et de traitement pour la cohésion sociale et la paix au Togo.

Voltic Togo