Le Togolais Florent Tiassou récompensé par le Sénat de l'économie allemande

Le Togolais Florent Kossivi Tiassou est récompensé par le Sénat de l’économie allemande le mardi 9 juillet 2019. Il a reçu le Prix Carl von Carlowitz pour le développement durable 2019-2020 au cours d’une soirée de gala, sur  la colline de Petersberg, près de Bonn.

Ce prix est une belle reconnaissance pour des années de travail de ce journaliste officiant depuis 2005 à la radio de droit allemand Deutsche Welle. Il vient s‘ajouter au prix des Nations unies “UN Land for Life Award”, en 2015, où nominé, il est arrivé en 4ème position.

Promoteur de Greenradio-world, Kossi Tiassou a réussi à faire former plus de 200 jeunes journalistes de radio de 18 pays africains sur les questions environnementales. Le Prix Carl von Carlowitz va lui permettre de développer très prochainement l’initiative dans 5 pays latinos et asiatiques.

« Ce prix pour moi, est un message à faire davantage », a confié à Africa rendez-vous Florent Tiassou.

« 50% de la dotation du prix sera versée aux enfants malades ou atteints de cancer à Lomé au Togo. Certains sont abandonnés par leurs parents à l’hôpital faute de moyen. Ces enfants sont dans des situations difficiles », a-t-il ajouté. Et la seconde moitié va permettre de transformer le site de Greenradio-World en banque de données pour les radios rurales et cela nécessite d’importantes sommes d’argent. « Il sera riche en reportage sur les bonnes pratiques agricoles », promet-il.

Pour le président des fonctionnaires fédéraux allemands Ulrich Silberbach, M. Tiassou ne s’arrête pas seulement à sa vie professionnelle. « Tiassou ne s’arrête pas seulement à sa vie professionnelle, environnement et développement durable sont pour lui, une passion – même après les heures de bureau », a déclaré Ulrich Silberbach, également vice-président du Conseil d’administration de la DW, dont les propos sont rapportés par la radio allemande.

Florent n’est pas que journaliste. Il est aussi consultant. Dans son Togo natal, il a même initié dans le cadre des Journées de l’entreprenariat et du développement durable (JED) du ministère togolais du développement à la base, par le truchement du Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ), un concert populaire dont l’entrée à ce concert était conditionnée par la présentation d’au moins 30 sachets en plastique collectés dans la rue. Une initiative qu’il a importée de la République démocratique du Congo et que la Côte d’Ivoire s’apprête aussi à adopter.