L’instance dirigeante de la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) a élu pour la première fois, une femme à la tête de son organisation. Il s’agit de la sénégalaise Fatou Kiné Sène. Une élection qui fait suite à l’Assemblée générale ordinaire tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en marge de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

Elle dit nourrir l’ambition de poursuivre le travail de son prédécesseur du Maroc Khalil Demmoun pour le renforcement de la FACC en vue de sa contribution efficiente au développement de l’industrie du cinéma en Afrique et dans le monde.

Fatou Kiné Sène a souhaité repositionner la FACC dans l’industrie du cinéma en Afrique ”à travers des partenariats stratégiques au profit de ses membres et des cinémas d’Afrique”.

Élue pour un mandat de trois ans, le nouveau bureau de la FACC est composé de sept membres dont quatre femmes et trois hommes représentant l’Afrique du nord, l’Afrique centrale et l’Afrique de l’ouest.

Rappelons que la FACC a été créée en 2004 à Tunis en Tunisie.