Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a inauguré samedi, l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS), dans la zone économique spéciale (ZES) de Nkok, à une vingtaine de km de la capitale.

Pour Libreville le projet AGEOS constitue un atout majeur dans la connaissance efficiente de ses ressources naturelles mais aussi dans la gestion au quotidien de son environnement.

L’AGEOS fournira des données satellitaires à plus de 23 pays africains se trouvant dans son cercle de réception d’un rayon de 2800 km. Selon le ministre gabonais de l’Économie numérique et de la Poste, Ngoua N’Neme, l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales contribuera à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de collecte, d’analyse et de mise à disposition des données issues de l’observation spatiale du territoire national.

La finalité est de se servir de ces données pour une gestion durable de l’environnement, des ressources naturelles, de l’occupation des sols, de l’aménagement du territoire ainsi que de la recherche et de l’innovation, a indiqué  Ngoua N’Neme.