Tout le monde le sait, la principale activité de Google reste celle que l’on voit dès qu’on ouvre sa principale page Internet : il s’agit d’un moteur de recherche. Mais une étonnante tendance de fond sur l’utilisation faite de Google est en train d’apparaître : de plus en plus d’utilisateurs du moteur se contentent de la réponse fournie par Google et n’effectuent même plus de véritables recherches.

Rand Fishkin, spécialiste mondial du SEO, a mené une étude sur les recherches faites sur Google aux Etats-Unis au premier trimestre. Au total, la version US de Google aurait enregistré plus de 150 milliards de requêtes. Et sur ce total, fait étonnant, 48,96% des utilisateurs ne cliquent sur aucun lien après avoir entré leur recherche.

Si l’on fait la distinction entre mobile et desktop, la différence est encore plus flagrante : 61,2% des recherches mobiles ne débouchent sur aucun clic contre seulement 34,7% sur desktop. Autre détail presque inquiétant, 6,01% des clics sur une recherche renvoient vers un site appartenant à Google. Par conséquent, seuls 45.03% des clics (organiques ou payants) renvoient hors de l’écosystème de Google.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout d’abord que de nombreux utilisateurs se contentent de la première réponse donnée par Google. Cela peut avoir du sens si l’on recherche par exemple la météo du jour, des paroles de chanson ou une info rapide. Mais cela veut également dire que de nombreux internautes vont prendre la première information affichée pour argent comptant et ne pas vérifier par eux-même.

Une tendance croissante depuis quelques années et qui devrait continuer de plus belle, car Google va de plus en plus se positionner comme “moteur de réponse” et non plus comme un véritable moteur de recherche. Au grand dam des éditeurs de site Web, qui seront obligé de passer encore plus par Google pour avoir des visites sur leurs propres contenus… En clair, Google grignote de plus en plus Internet.

Source: CCM