L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) dispose désormais d’une plateforme de surveillance des performances des réseaux des opérateurs de téléphonie mobile. L’inauguration de la OMC-R (Operating maintenance center-radio) a été faite le jeudi 24 juin 2021 à Lomé.

L’ARCEP est mieux “armée” et entend ainsi inciter les opérateurs mobiles à invertir mieux dans l’amélioration de la qualité de service aux services des consommateurs.

L’OMC-R devra permettre à l’ARCEP d’être informée de tout dysfonctionnement intervenant sur les réseaux des opérateurs en temps réel, sans attendre que ce soit les opérateurs ou les utilisateurs qui l’en informent.

il s’agit d’un dispositif directement relié, sans intrusion et risques en termes de sécurité, aux plateformes des opérateurs et permet d’extraire, de façon automatique et quasiment en temps réel, les mêmes données dont ils disposent.

L’ARCEP peut dorénavant contrôler les taux de disponibilité du réseau, de coupure des appels, de succès d’établissement des appels, de succès des connections internet ainsi que de couverture.

D’après les explications de Kwasi Mensah Aidam, responsable cellule transformation digitale, les données remontées par la plateforme seront directement visibles à des opérateurs qui seront présents 24h/24 pour surveiller les indicateurs de qualité de service. « Lorsque ces données montreront des dysfonctionnements, ces opérateurs seront chargés de remonter l’information pour que les dispositions idoines soient prises », a-t-il confié.

C’est donc une nouvelle page qui s’ouvre dans la régulation des communications électroniques au Togo, dont l’ARCEP a la prérogative. L’Autorité a déjà sanctionné les opérateurs de téléphonie mobile au Togo pour la qualité de leur service.

Voltic Togo