Sylvio Combey pendant sa communication sur les données personnelles

Nous sommes déjà nus sur le web mais ce n’est pas non plus une raison de laisser cette nudité visible à n’importe qui“. C’est avec cette note exhibant l’ouvrage de Jeff Jarvis “tout nu sur le web” que Sylvio Combey, Journaliste, Consultant en Communication a démarré sa présentation sur les données personnelles. Il s’adressait le 25 mai 2021 à des participants constitués d’influenceurs, journalistes, acteurs de la société civile et représentants de partis politiques.

D’abord, le formateur a expliqué que les données personnelles sur le web concernent des informations relatives aux noms, photos, empreintes, adresses postale et e-mail, les numéros de téléphone et de sécurité sociale, le matricule interne, l’adresse IP, l’identifiant de connexion informatique, un enregistrement vocale ou vidéo. En clair, il s’agit de toute information relative à une personne physique susceptible d’être identifiée, directement ou indirectement.

https://www.linkedin.com/posts/sylvio-combey-6b576616_training-privacy-dzitri-activity-6803294472739319809-ue2U

Il a ensuite évoqué les menaces sur Internet avec les téléchargements d’applications, de jeux, d’outils de travail collaboratif ou non à qui des autorisations sont données dans la gallérie photo, l’annuaire téléphonique ou encore les recherches effectuées sur les navigateurs, les outils de géolocalisation et bien d’autres encore.

Mais, ce n’est pas pour autant qu’il faudra se déconnecter de tout. C’est devenu un mal nécessaire. “Il faut juste savoir quelle autorisation il faut donner, comment et dans quel intérêt?“, a-t-il recommandé.   Ainsi, il a donné une pléthore d’astuces pour se protéger sur Internet et sur les réseaux sociaux.

« Maintenant il faut reconnaître que ces informations qui sont récoltées sur nous, sur les réseaux sociaux, via les navigateurs et même par nos Etat, les citoyens ont le droit d’avoir la réponse à 5 questions essentielles: la finalité, la pertinence, la conservation, le droit d’opposition ou de rectification et la sécurité de ces données récoltées », a précisé Sylvio Combey.

C’est à la faveur d’une table ronde organisée par le Centre de documentation et de formation sur les droits de l’homme (CDFDH) sous le thème: ‘’le Togo face au défi de la protection des données personnelles : état des lieux et enjeux’’.

D’après Godwin Etse, directeur exécutif du CDFDH cette rencontre s’inscrit dans une perspective de création d’un cadre pour amener les différents acteurs à voir la problématique de la protection de données sous l’angle des droits de l’homme.  Ensuite, voir ce que l’Etat propose aujourd’hui comme arsenal juridique et institutionnelle pour protéger des données personnelles des citoyens.

Suite à la réflexion, les acteurs ont décidé de mener une campagne de sensibilisation pour que les concitoyens prennent des dispositions pour se protéger sur Internet.

Voltic Togo