Au Togo, seulement 30% des entrepreneurs sont de femmes, pourtant des femmes dynamiques dites « nana Benz » ont contrôlé l’économie du pays il y a une cinquantaine d’années. Pour insuffler un nouvel élan à l’entrepreneuriat, la Fédération des femmes entrepreneures et femmes d’affaires (FEFA) du Togo, innove avec un centre d’incubation.

Dénommé Innov’up, le centre entrepreneurial pour femmes d’affaires du Togo, le premier du genre en Afrique de l’ouest, a été inauguré ce mercredi 13 avril 2016, à Lomé, avec pour objectifs de promouvoir et de revaloriser de l’entrepreneuriat des femmes.

Selon la directrice générale du centre Innov’up, Sidonie Aithnard, le rôle de Innov’up est d’appuyer les femmes dans les secteurs à forts potentiels de création de richesse et de génération d’emploi durable.

Nous sommes conscients que les femmes ont des contraintes spécifiques, il y a des pesanteurs qui ralentissent leur épanouissement entrepreneurial “, a indiqué la présidente de FEFA-Togo, Candide Bamezon Lèguèdè. ” Dans les deux premières années, les start-up ont besoin d’accompagnement, c’est là que Innov’up va jouer son rôle d’incubateur “, a-t-elle souligné

Le directeur Afrique du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Abdoulaye Mar Dieye, a pour sa part, fait noter que son institution va œuvrer pour que les banques puissent accompagner les femmes dans leurs entreprises. ” Chaque fois qu’on s’approche des banques, elles disent que les projets qu’elles soumettent ne sont pas bancables “, a relevé Abdoulaye Mar Dieye, avant d’ajouter que ” nous allons faire un rapprochement entre la banque et l’entrepreneure “.

Voltic Togo