Photo de famille avec des officiels de l'Ambassade des Etats-Unis au Togo

Des jeunes filles et femmes sans papiers du Togo peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Aklala et l’ONG d’appui aux initiatives locales ont bénéficié d’un appui financier de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo pour leur permettre d’en avoir. Les bénéficiaires devront être dans 3 régions du Togo notamment la région des plateaux, centrale et de la Savane.

Aklala et l’ONG d’appui aux initiatives locales veulent, au-delà de permettre à ces dames d’avoir des documents administratifs, de sortir de la précarité et devenir des entrepreneures, des défenseurs des droits des femmes et des dirigeants politiques locaux dans les zones rurales et dans certaines petites villes de l’intérieur du Togo.

Le constat relaté par la directrice de l’ONG Aklala, Chantal Donvide est que l’analphabétisme et la pauvreté amènent des jeunes filles et femmes à grandir sans papiers, privées de leurs droits à une éducation de qualité, ou à une formation professionnelle et de leurs droits civiques et politiques. « Sans aucune perspective d’avenir; les jeunes filles se retrouvent dans des mariages précoces et/ou forcés », regrette Mme Donvide, Coordinatrice du projet.

“Nyonou Ahead” va donc aider à doter 2000 filles et femmes vulnérables de certificat de naissance ou de jugement supplétif, donner une formation professionnelle, des compétences entrepreneuriales et une boîte à outils pour démarrer des activités génératrices de revenus à 600 jeunes femmes. Au moins 300 jeunes femmes et 150 hommes pourront maitriser les techniques d’autodéfense et habilités à vaincre la violence économique, sexuelle et physique basée sur le genre, à lutter contre le harcèlement sexuel en ligne et à éviter le piège de la traite des êtres humains. Nyonou Ahead, c’est aussi 300 femmes qui seront formées à la participation civique et aux techniques d’organisation et seront bien équipées pour une meilleure participation politique à la base.

Outre les audience foraines, une campagne de sensibilisation de masse sera menée sur l’importance de la déclaration des naissances, de l’acte de naissance et des pièces d’identité.

Ce projet revêt d’une importance capitale à plus d’un titre parce-que au Togo, les femmes et filles jouent un rôle essentiel pour surmonter les plus grands défis auxquels elles sont confrontées aujourd’hui. Soutenir les femmes fait partie de nos priorités à l’Ambassade des Etats-Unis (…) Ceci pour attirer beaucoup plus de femmes sur le marché du travail et un moyen sûr pour stimuler la croissance économique.

Table d’honneur

Faut-il le rappeler, au Togo, le taux d’alphabétisation est de 73,3% pour les hommes alors qu’il est seulement de 44,4% pour les femmes. Le taux de participation à la vie active des femmes est de 76,3%, contre 78,9% pour les hommes. Un sondage réalisé en 2019 par Afrobaromètre révèle que plus d’un Togolais sur trois soit 36%, légitime l’usage de la violence conjugale par un homme, et près de la moitié des hommes togolais sont d’accord avec ce fait. De plus, cette légitimité de l’homme à battre sa femme est soutenue par trois femmes sur dix soit 29%.

Voltic Togo