La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé un investissement de 4,4 milliards de dollars américain pour le développement de l’Afrique centrale. Ceci, sur une durée de 7 ans.

D’après la BAD, ce financement est destiné au renforcement des infrastructures notamment réseaux d’électricité, transports, technologies de l’information et de la communication dans l’intervalle 2019-2025.

Cette somme va servir également à soutenir le développement des échanges commerciaux intra régionaux et des investissements transfrontaliers, dans la zone des sept pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Les pays concernés sont entre autres que le Cameroun, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon et la République démocratique du Congo.

Le directeur du développement régional et de l’intégration régionale à la BAD, Moono Mupotolacité estime que l’appui de la BAD va donner un grand coup d’accélérateur aux échanges commerciaux intra régionaux et au processus de mutation structurelle indispensable.