Photo utilisée à titre d'illustration / Image: DR

Les deux Congo bénéficient d’un appui de 56 millions de dollars pour pour financer les accès routiers au pont entre les deux Congo. Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a validé le prêt, le 17 décembre 2019.

Ce financement va permettre de rapprocher deux peuples, les capitales des deux Congo, Kinshasa et Brazzaville.

Du côté de la République démocratique du Congo (RDC), le projet comprend des raccordements routiers de 6,8 km, des études des voies d’accès complémentaires sur 25 km et des études portant sur d’autres infrastructures, notamment la voie de contournement de la ville de Kinshasa.

De l’autre côté du fleuve, au Congo Brazzaville, des études détaillées des voies d’accès entre les localités de Yié et Maloukou sur une distance de 23 km sont prévues, y compris l’actualisation de l’étude d’impact environnemental et social et de son plan de gestion. Un plan d’indemnisation et de réinstallation couvrant la voie d’accès au pont route-rail distante de 3,2 km sera également élaboré.

« Ce pont route-rail contribuera à assurer la continuité du trafic routier sur le corridor Tripoli-Windhoek-Le Cap, dont la branche en Afrique centrale, constituée par la liaison Cameroun-Tchad-Congo-RDC vise à relier Yaoundé, Libreville, Brazzaville et Kinshasa », a détaillé Racine Kane, directeur général adjoint de la Banque africaine de développement pour l’Afrique centrale, dans un communiqué de presse parvenu à Africa rendez-vous.

Des forages devront également être réalisés à Maluku en RDC, qui compte près de 700 000 habitants et, le centre hospitalier de la ville va bénéficier d’une ambulance et de la réhabilitation des centres d’accueil des malades du Sida et du choléra.