Akinwumi Adesina, Président de la BAD

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé un appui de 825 milliards sur les dix prochaines années en faveur des jeunes entrepreneurs dans le secteur agricole en Afrique.

Selon le président de la BAD, Akinwumi Adesina, cet appui vise à créer 25 millions d’emplois qui vont bénéficier à 50 millions de jeunes au cours de la prochaine décennie. Une partie de l’enveloppe promise par le groupe bancaire panafricain, sera investie dans la formation des jeunes. Ils verront ainsi leur compétences améliorées pour prétendre à des emplois décents et motivants.

« L’Afrique doit cesser d’être un musée de la pauvreté. Ses populations sont résolues à renverser cette tendance», a déclaré, avec foi, Akinwumi Adesina, relevant que l’avenir des jeunes africains n’est pas en Europe, leur destin n’est pas de périr en Méditerranée. Il a fait savoir que la jeunesse africaine est au cœur des préoccupations de la Banque panafricaine.

Raison pour laquelle, a-t-il dit, la banque renouvelle son engagement en faveur de ce programme de transformation économique inclusif axé sur les jeunes du continent.

Pour rappel, la BAD a investi ces deux dernières années, plus de 800 millions de dollars, pour soutenir des jeunes agriculteurs, dans plus de 15 pays du continent. Le secteur agricole fait partie des 5 priorités de la BAD dénommées “Top 5”.