Les autorités ivoiriennes veulent investir 2,8 milliards de dollars soit un peu plus de 1600 milliards francs CFA  dans le secteur de la santé. Ceci, sur la période de 2020-2024.

Ce projet vise à faire un plaidoyer auprès de toutes les parties prenantes du secteur de la santé en vue de mobiliser des ressources pour un financement accru et pérenne de la santé. Ceci pour garantir le financement adéquat et durable du gouvernement par la mobilisation et l’accroissement des ressources publiques et privées et de s’approcher aussi de la couverture sanitaire universelle du pays.

Selon le ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé, les principaux enjeux de ce projet sont entre autres la santé communautaire, la qualité de soins de santé primaire, les ressources humaines, les systèmes d’information sanitaire, la chaîne d’approvisionnement, intégration du secteur privé et les réformes clés de financement de la santé.

En Côte d’Ivoire, en dépit du niveau de croissance économique du pays et de la croissance projetée, seulement 5,9% du budget de l’Etat sont consacrés à la santé, entraînant une forte dépendance vis-à-vis des dépenses directes des ménages et de l’aide extérieure, des inégalités régionales importantes, des inefficacités élevées, et une très mauvaise performance par rapport aux indicateurs de santé clés.