Du 17 au 29 décembre 2012, a été organisé au Togo, un sondage sur la perception des Togolais sur la corruption. Les résultats de ce sondage « Afrobaromètre » du Centre de recherches et de sondages (CROP) ont été présentés le 1er juin dernier à Lomé. Selon presque la moitié des Togolais, les agents d’impôts sont très corrompus.

Des différents secteurs ciblés pour le sondage, les agents d’impôts remportent le record. Selon 48% des Togolais, les agents d’impôts sont les plus impliqués dans les affaires de corruption. Cette frange de la population estime que s’il doit y avoir certains qui ont encore leurs mains propres au service des impôts, ils ne seront que 5%.

Outre le secteur d’impôts, le corps judiciaire est aussi indexé par 44% des Togolais quand 42% le pensent ainsi pour les policiers, 40% pour les membres du gouvernement ; 35% pour les parlementaires et 33% des Togolais indexent le Chef de l’Etat et les fonctionnaires de la Présidence.

Selon le sondage « Afrobaromètre », 20% des Togolais déclarent avoir payé un pot de vin au moins une fois à un agent de l’Etat « afin d’obtenir un document ou un permis », sur les douze derniers mois. Ce permis à en croire le directeur du CROP, Dr. Moussa Blimpo, s’entend sous plusieurs formes comme une autorisation ou un « laisser-passer ».

A en croire Dr Blimpo, ce sondage « Afrobaromètre » couvre 36 autres pays africains et que les résultats d 5ème round de 12 pays sont déjà disponibles. La situation, comparée, au voisin de l’Est, quand 20% des Togolais affirment avoir été au moins une fois contraints à payer de pot de vin, les chiffres sont de 13% au Bénin.

Le grand constat qui se dégage avec le sondage au Togo est qu’une importante proportion de la population perçoit une corruption généralisée.

Le sondage, selon les explications du Directeur du centre, a été réalisé auprès de 1200 adultes Togolais sélectionnés dans les 6710 zones de dénombrement en lesquelles le Togo est réparti. Selon lui, cette taille d’échantillon permet d’avoir des résultats avec une marge d’erreur de plus ou moins 3% pour un degré de confiance de 95%.

Selon les responsables du CROP, « Afrobaromètre » est un réseau de chercheurs africains qui se veut indépendants et non partisans menant des enquêtes comparatives sur les opinions des Africains.

Voltic Togo