Mombassa Port / Photo: DR

Le port de Mombasa qui est la plus grande plateforme du Kenya, va bénéficier d’une somme de 20 milliards de shillings kenyans soit plus de 114 milliards de francs CFA. Ceci, pour la modernisation de 4 postes d’amarrage.

Ces postes permettent de traiter à la fois des cargaisons de conteneurs et des marchandises hors conteneurs.

Le renouvellement de cette plateforme va permettre au trafic de fret de passer de 32 millions de tonnes en 20018 à 47 millions de tonnes en 2025, avec pour ambition de monter au 3ème rang en Afrique.

La modernisation de ces postes est financée par la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence française de développement (AFD) suite à la demande croissante de fret dans la région.

Selon le directeur général de la Kenya ports authority (KPA) Daniel Manduku, le port de Mombasa est actuellement le cinquième plus actif d’Afrique après le celui de Tanger Med au Maroc, port Said en Egypte, le port de Durban en Afrique du Sud et celui de Lagos au Nigeria.

Le port Mombasa est l’une des principales portes d’entrée en Afrique de l’Est, desservant le Kenya et 7 voisins dont l’Ouganda, Somalie, Rwanda et le Sud-Soudan.