Une délégation de l’Union européenne (UE) était à la 16ème foire internationale de Lomé le 27 novembre 2019. Ils ont eu à expliquer les projets de développement pour le Togo.

D’après le chargé des affaires de la délégation de l’UE, Bruno Hanses,l’Union dispose des programmes dans divers domaines pour le Togo, notamment le domaine de la décentralisation, de la justice, de l’eau et assainissement, dans la santé et même dans les énergies renouvelables.

« On a adopté une décision libérant 10 millions d’euro en faveur du programme de projet Cizo pour l’électrification des zones rurales au Togo. On appuie également les réformes structurelles comme réforme de la finance publique et du climat des affaires », a souligné M. Hanses.

Ces apports de l’Union ont été expliqué au grand public.

La délégation a effectué une visite sur certains stands à la foire. « Les stands que nous avons visités nous laissent une très bonne impression que l’économie togolaise est très dynamique », a confié Marc Vizy, l’ambassadeur de France au Togo.

Pour lui, les entreprises privées sont les premiers qui sont responsables de la création d’emploi et de la croissance, elles contribuent précise-t-il, au développement de l’économie. « Nous avons une vraie approche pour ces entreprises qui favorisent la croissance inclusive et la création de l’emploi », a laissé entendre le diplomate français.

Selon Matthias Veltin, l’ambassadeur de l’Allemagne au Togo, il y a un vrai potentiel économique pour le développement du Togo. Parce que selon lui, il est impressionné par la présentation des acteurs économiques du pays.

Kueku Banka Johnson, directeur général du CETEF, qualifie cette première participation de l’EU à la foire, d’une participation de qualité et souhaite qu’à l’avenir il en soit de même avec d’autres projets.

« Nos premiers objectifs, c’est de promouvoir les initiatives qui sont fait pour la population togolaise et c’est la même vision de l’UE », a-t-il précisé tout en ajoutant qu’il est de bon ton de montrer ce que l’UE fait et ce que les populations font également avec les projets initiés et financés par l’UE.