Le président nigérian Muhammadu Buhari a vraiment entamé sa politique de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption au Nigeria. Le patron du Nigeria a décidé de prendre lui-même le portefeuille du pétrole.

Le président nigérian n’a pas cette déclaration à Abuja mais à la tribune des Nations Unies en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Selon ses explications, il sera assisté d’un secrétaire d’Etat en charge de gérer les affaires courantes de ce secteur.

Jusqu’en 2015, le Nigeria reste le premier producteur africain de pétrole. Le pays dépend à 70% de ses exportations de brut pour son budget et à 90% pour ses recettes en devises.

A sa prise de fonction le 29 mai 2015, Buhari a promis mener une guerre sans merci contre la corruption et récupérer des sommes “hallucinantes” de pétrodollars détournés. Les responsables de ces détournements devraient être punis. Il avait d’ailleurs coupé son salaire en deux.

Voltic Togo