Coupure de ruban à la 15ème Foire internationale de Lomé

Le voile s’est levé sur la 15e édition de la foire internationale de Lomé, ce 23 novembre 2018. C’est parti pour 17 jours d’échanges commerciaux et partenariats entre les opérateurs économiques. Cette année, la foire de Lomé est axée sur les chaînes de valeur, comme un vecteur de progrès économique.

Pour Bernadette Legzim-Balouki, la ministre togolaise du commerce et de la promotion du secteur privé, la notion de chaînes de valeur s’inscrit dans la vision du gouvernement togolais de faire des différentes activités économiques du Togo, des facteurs de développement tel que souligné dans le Plan national de développement (PND) adopté en août dernier pour la période 2018-2022.

« Il importe donc, pour l’ensemble de ces activités, de rechercher celles qui ont un impact réel en termes de coût ou de qualité et qui donneront un avantage concurrentiel aux biens et services pour pérenniser l’entreprise. Ces activités concernent principalement celles qui concourent directement à la création matérielle et à la vente du produit, notamment l’approvisionnement, la fabrication, la logistique et la commercialisation», a-t-elle évoqué.

Selon le directeur du Centre togolais des expositions et foire (CETEF), Kuéku Banka Johnson, l’objectif  est de motiver et de sensibiliser les entreprises à tous les niveaux.  Au cours de cette manifestation, il s’agira de présenter les chaînes de valeur qui sont négligées par les petites entreprises qui par contre, constituent un moyen sûr de développer leurs entreprises.

Réputée dans la sous-région ouest africaine, comme l’une des fêtes foraines qui attirent du monde, la foire de Lomé fait la part belle cette année au Burkina Faso.

« La présente édition offre au Burkina Faso une bonne opportunité d’exposer ces  potentialités commerciales, d’investissement, afin de nouer un partenariat mutuellement avantageux », a dit Harouna Kaboré, Ministre burkinabé du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Sont présents à cette 15e foire de Lomé 1000 exposants pendant que le CETEF s’apprête à accueillir du 23 novembre au 10 décembre 2018, 300 000 visiteurs.