Des journalistes togolais de la presse privé, publique locale qu’internationale sont depuis le 20 Août 2013, en formation à Atakpamé, à près de 160 km au nord du Togo. Pendant trois jours, ils seront mieux outillés sur la filière cotonnière au Togo.

Sur l’initiative de la Nouvelle société cotonière du Togo (NSCT), ils sont une cinquantaine de journalistes à participer à l’atelier de formation. Les enjeux de la production cotonnière en Afrique et dans le monde, la recherche cotonnière au Togo et ses enjeux, la commercialisation de la fibre de coton et des autres produits dérivés sont entre autres thématiques qui devront êtres abordées avec un accent particulier sur la Commission des marchés de la NSCT et la gestion des approvisionnements à la NSCT.

Cet atelier dénote de notre engagement à mieux intégrer les médias dans nos actions afin que chaque média puisse disposer en son sein, un spécialiste coton”, a indiqué Kokou Djagni, le directeur de la NSCT. Et au préfet Alagbé Bayedjè de préciser que l’initiative traduit “la transparence dont les responsables de la Société veulent faire preuve“.

A en croire le Chargé à la Communication de la NSCT Kossi Assogbavi, les participants devront également faire une visite de terrain au Centre de recherche agronomique savane humide (CASH) de Kolokopé, au périmètre d’Adaja-Yao et l’usine Talo.

La filière coton semble être enfin sur de bons rails. Le pays a accueilli en mars 2013? la 11ème édition des journées de l’Association cotonnière africaine (ACA).

Au Togo, ils sont près de 165.000 cotonculteurs à travailler sur une superficie de 105000 hectares en 2013. En 2012, la superficie cultivée était près de 120.000.

Anecy Yao, Secrétaire général de la NSCT explique cette baisse par la sécheresse qui continue.

La filière coton représente 4,5% du PIB national. Le Togo occupe le 45ème rang de produccteur de fibres et graine sde coton dans le monde en termes de valeur selon les statistiques 2012 de la FAO.

Les premières exportations du coton togolais remontent à 1902 avec près de 15 tonnes de  fibres, 12.000 tonnes à l’indépendance du pays en 1960, 10.000 tonnes à la création de la SOTOCO en 1974.

La NSCT rappelons-le a été crée le 29 Mars 2009.

Voltic Togo