Visiter la foire et connaitre son statut sérologique, c’est possible. L’opportunité est donnée par le Comité d’action pour la coopération internationale et l’épanouissement de la jeunesse (CACIEJ), pour connaitre son statut sérologique tous les jours, sur le site du CETEF, encore plus ce 1er décembre.

CACIEJ, une ONG qui lutte contre le VIH/SIDA, est un habitué de la foire internationale de Lomé. Sur son stand situé derrière les hangars des bars et restaurants, CACIEJ offre des services de conseil et de référencement. Comme chaque année, l’objectif est le même. Permettre aux exposants et visiteurs de connaitre leur statut sérologique.

Selon la conseillère psychosociale de l’ONG/CACIEJ, Essénam Dake, connaitre son statut sérologique  donne une latitude à la personne dépistée, qui dans la plupart des cas, mène une vie beaucoup plus saine. « Celui qui ne connait pas son statut va trainer avec le VIH sans le savoir. Ne pas connaittre son statut, c’est comme vivre sans orientation », a déclaré Mme Dake.

« Normalement le test du Sida doit se faire  volontairement. Mais  je dis qu’il faut que les gens prennent conscience à le faire », a dit Essénam Dake.

Un appel qui a été visiblement entendu, puisque des personnes qui n’ont jamais été dépistées, ont eu à sauter le pas.

«J’ai eu peur de le faire, maintenant c’est fait», a laissé entendre Sandra avec soulagement, faisant noter que c’est son petit ami qui lui a demandé de le faire, puisque ce dernier se dépistait souvent.

Stéphane, un jeune homme, la vingtaine, a dominé sa peur. C’est aussi sa première fois. Avant de  rentrer dans le box pour la prise de sang, il nous a lancé, «j’ai un peu peur, mais je vais le faire».

Le  1er décembre de chaque année, est commémorée la journée mondiale de lutte contre le  VIH/SIDA. Cette année, le thème choisi par les Nations Unies est  “connaît son statut”.

Voltic Togo