Un affrontement a éclaté, lundi matin, entre forces de l’ordre et des étudiants de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. La majorité de ces étudiants se réclament proches de leur mentor, Laurent Gbagbo.

La police a réprimé à coups de grenades lacrymogènes, un rassemblement des étudiants de la FESCI rassemblés. L’objectif de ce rassemblement, a-t-on appris, était d’entamer une grève.

Selon d’autres sources, les étudiants voulaient manifester conte “la réquisition  du campus de l’Université de Cocody comme site d’hébergement des athlètes qui participeront à la 8è édition des Jeux de la francophonie prévue en juillet  2017 en Côte d’Ivoire”.

Les forces de l’ordre en nombre insuffisant au départ, ont dû faire appel à des renforts. Au moins trente étudiants ont été mis aux arrêts.

Le 11 avril, devra-t-on le rappeler, est le jour anniversaire de l’arrestation de l’ancien président Laurent Gbagbo.

Depuis quelques années, les rassemblements syndicalistes sur le campus sont  interdits et systématiquement réprimés.