David Laryea, 1er à partir de la droite. © ghanasoccernet.com

Le jury disciplinaire de la confédération africaine de football (CAF),vient de statuer sur des allégations de corruption formulées contre certains arbitres africains. Ils sont au total 22 sifflets à être suspendus par la CAF.

Du coté du Ghana, 8 arbitres professionnels Ghanéens sont tombés sous le coup de la sanction de l’instance dirigeante du football sur le continent. 7 ont écopé d’une peine de suspension pour une période de dix ans de toute activité liée au football de la CAF. La sanction la plus lourde a été infligée à David Laryea, un arbitre assistant exclus à vie de toute activité footballistique.

Cette décision a été prise après des investigations du journaliste Ghanéen Anas Aremeyaw pour la réalisation de son documentaire titré “Number 12”.

14 autres arbitres ont été suspendus provisoirement par le jury disciplinaire de la CAF.  Il s’agit de 4 Ghanéens, 4 Congolais, 1 Béninois, 1 Bissau-guinéen, 1 Guinéen, 1 libérien, 1 Malgache et 1 Sénégalais.

Notons que le 07 juillet dernier, le jury disciplinaire de la CAF avait suspendu 10 autres arbitres de différents nationalités parmi lesquels se trouve le Kényan Marwa Range, suspendus à vie.