Les préparatifs d’organisation des élections législatives annoncées pour le 20 décembre 2018 sont en cours du côté de l’exécutif togolais et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cérise sur le gâteau, le ministère de la sécurité annonce 8.000 agents pour la Force spéciale pour la sécurisation du processus électoral (FOSE 2018)

Cette Force est placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et le commandement du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Elle aura pour mission entre autres, de sécuriser tout le processus électoral, avant, pendant et après les élections de 2018. Elle va prendre toutes les mesures possibles pour maintenir la paix, assurer la sécurité ou rétablir l’ordre public en relation avec l’organisation des élections durant toutes les phases des processus électoraux notamment le recensement, la campagne, les opérations de vote, le dépouillement et la proclamation des résultats.

En outre, la FOSE 2018 va assurer la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des commissions électorales, des chefs de partis politiques, ainsi que du matériel électoral. Retenons qu’elle doit également observer la plus stricte neutralité à l’égard de tous.

Rappelons que la création de la FOSE 2018 est  l’un  des décrets pris en Conseil des ministres du 28 août 2018.