L’Autorité de la régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) dispose désormais d’un nouveau siège. Il a été inauguré ce mercredi 7 août 2019 et est situé dans le nouveau pôle administratif de Lomé, mitoyen au siège de l’Office togolais des recettes (OTR).

Après cinq ans de travaux, le local est enfin opérationnel. Il est construit sur une superficie de plus de 6000 m² avec une emprise au sol de 1015 m² pour un coût total de 2,2 milliards de francs CFA. Il comprend des bureaux, une salle de conférence, plusieurs salles de réunion, une salle du comité de direction et des locaux techniques.

Il compte 7 niveaux notamment un sous-sol, un rez-de-chaussée et 5 étages. Les travaux sont financés par l’Autorité de réglementation des secteurs de postes et de télécommunications (ART&P).

Ce cadre qualifié d’un modèle de référence en Afrique devra abriter en plus du personnel de l’ARCEP, des équipements ainsi que le personnel de l’Agence nationale du spectre des radiofréquences (ANSR).

L’ARCEP a pour mission entre autre : de gérer et contrôler les opérateurs autorisés par le gouvernement, pour établir et exploiter des réseaux et services ouverts au public. Il devra également délivrer des autorisations pour les réseaux indépendants et les agréments d’équipements puis garantir aussi la protection des intérêts des consommateurs.

A en croire le ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques Cina Lawson, cette transformation vise à mieux prendre en compte les mutations et répondre aux enjeux et défis qui se sont opérés dans le secteur des télécommunications.

« L’ARCEP est l’un des préalables extrêmement importants qui permettront d’attirer davantage le secteur privé » a déclaré la ministre Cina Lawson. Elle a par ailleurs ajouté que l’institution va accélérer les investissements dans le secteur et assurer les conditions de concurrence optimales au bénéfice des consommateurs togolais.