Crédits: Vaughn Bell

354 morts dont 125  sur la route nationale n°1 dans les accidents de route qui se sont déroulés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2019. Entre autre cause, l’utilisation du téléphone portable au volant.

C’est ce qu’a déclaré le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane ce 9 août 2019 à Lomé lors d’une conférence de presse.

Les causes de ces accidents à en croire le ministre sont l’excès de vitesse, dépassement défectueux, le non-respect du code de la route, distraction au volant en raison de l’utilisation du portable, la conduite en état d’ébriété ou sous l’influence de substances psychotropes.

Selon lui, il y a eu au total 3178 accidents dont 354 morts et 4483 blessés. Sur la nationale n°2 on compte 26 morts, 24 morts sur la n°3 et sur la n°4, le compte de morts est 6.