La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, s’est dite profondément préoccupée par les incidents survenus dans le territoire de l’Abyei au cours des dernières semaines.

Dans une déclaration dont la rédaction d’Africa Rendez-vous a obtenu copie, elle appelle à la retenue et à la convocation « rapide » du Comité conjoint de supervision d’Abyei.

Meurtres, enlèvements, vols de bétail, voilà ce qui a été le quotidien dans divers villages d’Abyei ces derniers jours. La Commission de l’Union africaine souligne qu’il faut en ces moments de la retenue et s’abstenir de «  toute action susceptible d’exacerber la tension dans le territoire ».

Pour la Présidente Nkosazana Dlamini Zuma, la création des services de police d’Abyei, ainsi que des organes administratifs s’avère aujourd’hui crucial. Ces recommandations étaient déjà contenues dans des “Arrangements temporaires sur l’Administration et la Sécurité du Territoire de l’Abyei “ du 20 juin 2011.

Sur le terrain, la Force intérimaire de sécurité des Nations unies pour le territoire de l’Abyei (FISNUA) joue un rôle fort pour répondre aux défis de l’heure.

Voltic Togo