Photo utilisée juste à titre d'illustration

Un lot dissimulé dans deux caches différentes et composé de 21 armes de guerre de différents calibres ainsi que des munitions ont été découverts dimanche après-midi par l’armée algérienne à Tamanrasset, près de la frontière avec le Mali, indique un communiqué du ministère algérien de la Défense nationale (MDN).

Le lot se compose, selon la même source, de deux mitrailleuses lourdes de type Dictariov, deux mitrailleuses de type PKT, quatre pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un fusil à lunette, trois fusils semi-automatiques de type Simonov et neuf fusils à répétition.

Aussi, les deux caches contenaient trois roquettes pour RPG-7, deux caisses à munitions pour mitrailleuse RPK, huit chargeurs pour pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, quatre grenades, 50 kilogrammes de nitrates d’ammoniaque, ainsi qu’une grande quantité de munitions de différents calibres, ajoute le texte du MDN.

Même si l’Algérie n’évolue pas dans un climat d’insécurité engendrée par les groupes terroristes comme c’est le cas chez ses voisins libyen, malien ou à un degré moindre tunisien, elle reste tout de même sur ses gardes pour parer à toute éventuelle menace.