Bosco Ntaganda, ancien chef de guerre / Crédits: DR

La Chambre de première instance VI de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré ce 8 juillet 2019, Bosco Ntaganda coupable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Le jugement de l’ancien chef de guerre congolais est rendu au cours d’une audience publique à la Haye au Pays-Bas.

Des informations parvenues à Africa rendez-vous, Bosco Ntaganda est déclaré coupable pour18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, commis en Ituri, en République démocratique du Congo (RDC), en 2002-2003.

Meurtre et tentative de meurtre, viol, esclavage sexuel, persécution, transfert forcé de population et déportation; meurtre et tentative de meurtre, le fait de diriger intentionnellement des attaques contre la population civile, viol, esclavage sexuel, le fait d’ordonner le déplacement de la population civile, enrôlement et conscription d’enfants de moins de 15 ans et leur utilisation pour les faire participer activement à des hostilités, attaques contre des biens protégés, et destruction de biens appartenant à l’adversaire sont les charges retenues contre l’homme.

Bosco Ntaganda a en 2019, 45 ans avec une longue carrière de milicien derrière pour avoir touché et manipulé les armes sur le terrain quand il avait 17 ans.

Aucune peine n’est encore prononcée, la Chambre devra recevoir les observations des parties et des participants concernant la possible peine, et organiser une audience séparée pour recueillir les preuves et traiter des questions liées à la peine.

Les parties disposent de 30 jours pour faire appel de ce jugement.