Le président ghanéen John Dramani Mahama lors de sa tournée das la sous-région, s’est aussi rendu au Bénin. Avec son homologue Yayi Boni, le président ghanéen a émis le voeu de la tenue d’un sommet spécial de la CEDEAO pour plancher sur une production efficiente de l’énergie pour la sous-région.

Le mardi 10 septembre dernier, le président ghanéen John Mahama a eu un tête-à-tête avec son homologue béninois. Plusieurs sujets ont été inscrits à l’agenda. Un accent particulier a été mis sur les questions de développement dont celle de la pproduction énergétique pour la sous-région. Occassion pour les Chefs d’Etat d’appeler un sommet spécial de la CEDEAO.

A en croire les initiateurs de ce sommet, le but de cette rencontre sera d’inciter les dirigeants de la CEDEAO à mettre en commun leurs moyens pour produire plus d’énergie et à assurer une alimentation constate pour les populations ouest africaines.

Rappelons que déjà le lundi dernier les deux Présidents ont discuté de  la fourniture de  l’électricité ghanéenne au Togo et au Bénin mais aussi le moyen par lequel le Ghana pourra  alimenter le Bénin à partir de sa nouvelle centrale thermique à gaz.

De la nécessité de disposer de l’énergie en permanence dans la sous région, il a été révélé que c’est une solution durable aux problèmes de l’Afrique car elle va donner l’impulsion nécessaire pour le développement industriel et productif.

Au vue de cette réalité, le Ghana s’engage à améliorer ses sources de production afin de se positionner comme un exportateur d’énergie à des pays comme le Bénin et le Togo qui continuent à compter sur lui en partie pour leur approvisionnement.

Pour approfondir le projet de la coopération énergétique, les Commissions mixtes permanente Ghana-Benin et Ghana-Togo se retrouveront  très prochainement au Ghana.

Parallèlement, un projet de Gazoduc  pour couvrir la sous-région peine à faire ses preuves au Togo.