Les Nations Unies écoutent “enfin” les cris qui s’élèvent de la Centrafrique. Le Conseil de sécurité a adopté jeudi une résolution créant une mission de maintien de la paix en République centrafricaine. Elle va s’appeler Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA), et va compter 12.000 casques bleus.

Selon la résolution, « à compter du 15 septembre 2014, la MINUSCA comprendra initialement un effectif militaire de 10.000 hommes, dont 240 observateurs militaires et 200 officiers d’état-major, et un effectif de police de 1.800 hommes, dont 1.400 membres d’unités de police constituées, 400 policiers et 20 agents pénitentiaires. »

Cette opération de maintien de la paix vient en réponse  à l’état de sécurité en République centrafricaine, aux multiples violations des droits de l’homme et la situation humanitaire qualifiée de catastrophique.

La MINUSCA aura essentiellement à protéger les civils ; à appuyer la transition ; à faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire mais aussi protéger le personnel et des biens des Nations Unies. Il leur revient aussi de promouvoir et protéger des droits de l’homme ; mener des actions en faveur de la justice nationale et internationale et de l’état de droit, du désarmement et de la démobilisation. La réintégration et le rapatriement des ex-combattants font aussi partie de leur mission.

Le Conseil de sécurité engage enfin les Etats membres et les organisations internationales et régionales à fournir rapidement un appui concret aux autorités de transition, « notamment à verser des contributions pour le paiement des salaires. »

Précisons que le transfert de responsabilités de la MISCA à la MINUSCA s’effectuera le 15 septembre 2014.

 

Voltic Togo