Le Niger et la Tunisie sont élus au Conseil de sécurité des Nations Unies. C’est à l’issue d’un vote qui les a plébiscité chacun de 191 voix, lors de la 88e Assemblée plénière de l’Organisation, le vendredi 7 juin 2019, à New York.

Les deux pays africains deviennent ainsi, des membres non permanents de l’ONU, pour un mandat de deux ans. Outre le Niger et la Tunisie, le Viet Nam, l’Estonie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines pour sont également élus et vont siéger à partir du 1er janvier 2020.

Notre accession au conseil de sécurité en qualité de membre non permanent permettra de consolider ses acquis et de faire avancer les préoccupations spécifiques à l’Afrique et au reste du monde, affecté par de situations défavorables à leur épanouissement économique et social comme les conflits“, a souligné Ibrahim Yacouba, le ministère nigérien des Affaires étrangères dans une note.

Le Conseil de sécurité de l’ONU dispose de 10 sièges non permanents renouvelés par moitié tous les ans et répartis à raison de trois sièges pour le Groupe des États d’Afrique, deux sièges pour le Groupe des Etats d’Asie-Pacifique, deux pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, deux pour le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États, et un pour le Groupe des États d’Europe orientale.

Outre les cinq membres permanents du Conseil que sont la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France et le Royaume-Uni, et des cinq pays qui viennent d’être élus, le Conseil de sécurité sera également composé, en 2020, de l’Afrique du Sud, de l’Allemagne, de la Belgique, de l’Indonésie et de la République dominicaine.