Le Chef de l’Etat togolais a été récompensé le 16 juin 2013 par le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation (FAO) pour les efforts réalisés dans la lutte contre la faim et la sous-alimentation. Le « trophée de guerre » a été présenté à la presse le 22 juin dernier par les Ministres de l’agriculture et du plan.

De 32%, le taux des personnes sous-alimentés est passé à 16% au Togo sur la période 2010-2012. L’Organisation onusienne a démontré sa reconnaissance au Togo, à travers un diplôme symbolique, lors de la 28ème session à Rome en Italie. Le Togo fait partie des 18 pays ayant réussit à faire un énorme pas pour l’atteinte d’un des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) portant sur la sous alimentation.

De retour à Lomé, deux des ministres ayant fait le développement ont eu à exhiber le diplôme à la presse. Selon le ministre de l’agriculture, Ouro Koura Agadazi, cette reconnaissance est à mettre à l’actif des efforts du chef de l’État. Il a indiqué que le gouvernement va intensifier ses efforts dans ce sens afin de maintenir les acquis et tendre vers un seul objectif c’est-à-dire faire du Togo, le réservoir de la sous-région. Le ministre de l’agriculture va plus tard reconnaitre que l’exploit est aussi à mettre à l’actif des producteurs dans les fermes et de souligner que c’est également grâce à eux que le Togo a pu soutenir, à travers le programme mondial, des pays dans le besoin tels que le Ghana, le Burkina Faso, le Mali, le Niger.

L’objectif actuel des autorités Togolaises est de réduire encore de moitié la proportion restante de la sous alimentation à l’horizon 2015. Pour atteindre ces objectifs, beaucoup d’efforts restent à faire car, sur les 15% des superficies améliorées cultivées, seulement 2,7% sont bien aménagés. En plus de cela, la mécanisation de l’agriculture devra être renforcée.