L’implication des Africains dans la recherche dans les domaines de paix et de développement est un véritable challenge. Ce défi, des Africains le relèvent avec la mise en place du centre de recherches sur la sécurité et le développement. Il a été porté sur les fonts baptismaux le 18 Septembre 2014 à Lomé.

Selon les explications du directeur exécutif du Centre, Kossi Mawuli Agokla, le CRESED est le fruit d’une entente d’experts nationaux et expatriés qui se proposent de mener des activités en sus de celles dont bénéficient les Etats dans les domaines de compétence. ” Les activités mises en œuvre depuis l’année 2013, ont permis au Centre de se positionner aux côtés des acteurs étatiques et non étatiques comme les Partenaires Techniques et Financiers qui s’efforcent, principalement en Afrique, d’entreprendre les actions et les réformes à même de donner plus de sens au triptyque paix-sécurité et développement “, s’est-il réjoui. Il a laissé entendre que le Centre va travailler sur les thématiques telles la prévention des conflits, la sécurité et le développement par la promotion d’experts en développement et en résolution de conflits.

CRESEDLe directeur de programmes Kokou Félix Aklavon pour sa part a souligné que le Centre est déjà installé dans 10 pays d’Afrique et va intervenir dans toutes les régions du continent. Selon ses explications, le Centre entend aussi éditer des ouvrages et mener des recherches sur les armes légères et de petits calibres (ALPC), les armes de destruction massive (AMD) ainsi que sur diverses questions spécifiques relatives à la réforme du secteur de la sécurité (RSS) et aux questions connexes comme le désarment, la démobilisation, et la réinsertion.

Voltic Togo