Image: DR

Le Comité de suivi de l’Accord (CSA) de l’accord de paix d’Alger pourra tenir sa prochaine session à Kidal, à plus de 1195 km de Bamako. Ceci s’annonce comme une première, depuis la signature de cet accord en 2015.

Aucune date n’est encore officielle. Pour beaucoup d’observateurs, cette réunion doit être une occasion pour les parties prenantes d’évaluer non seulement la situation à Kidal, faire un suivi, mais aussi prendre en compte les préoccupations des populations.

Même si aucune date officielle n’a été fixée à ce stade, cette réunion serait la première à Kidal depuis la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, il y a près de 6 ans. Pour la CMA, au-delà de la symbolique, cette réunion doit être une occasion pour les parties prenantes d’évaluer non seulement la situation à Kidal, faire un suivi, mais aussi prendre en compte les préoccupations des populations.

Attaye Ag Mohamed, chargé des affaires juridiques de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) dont les propos sont relayés par la presse locale précise que le principe a été discuté et c’est une volonté commune avec les autorités de la transition de pouvoir tenir le prochain CSA à Kidal dans le cadre du renforcement des mesures de confiance.

C’est la troisième fois qu’une telle proposition de tenue d’une session du CSA est prévue à Kidal. “Cette fois, nous espérons que ce sera la bonne. C’est une réunion dans laquelle nous plaçons vraiment beaucoup d’espoirs”, a dit Sidi Ag Baye un des responsables de la CMA.

Voltic Togo