Face à la menace terroriste dans la sous région ouest africaine, le Togo opte pour la sécurisation de ses hôtels et restaurants. Le ministre de la sécurité Yark Damehane (Photo), a échangé ce mardi 23 février avec les responsables des établissements hôteliers et restaurants au ministère du commerce, à Lomé.

Le ministre a rappelé à ces interlocuteurs la nécessité de respecter les règles de sécurité notamment l’enregistrement des clients avec photocopie de leur pièce d’identité et la mise sous de vidéosurveillances de ces sites sensibles. Yark Damehane a démenti la présence sur le sol togolais d’une quelconque organisation terroriste soulignant que « la sécurité est une denrée primordiale pour toute entreprise » et qu’ « aucun pays ne peut la (sécurité, Ndlr) garantir à 100% ». Il a  donc fait appelle à la responsabilité de tout un chacun.

La ministre du tourisme, Bernadette Legzim-Balouki, répondant à une des préoccupations des participants, a indiqué que le gouvernement fera son possible pour sécuriser la plage surtout celle privée des hôtels.

Tout en étant réceptifs aux messages, les responsables des hôtels et restaurants ont souhaité l’accompagnement du gouvernement togolais par la subvention des caméras de vidéosurveillance, la patrouille des forces de sécurités aux abords de leurs établissements et la formation de leurs agents de sécurité pour la détection des actes et produits suspects.

Pour finir, les deux ministres ont fait noter que dans les prochains jours des contrôles seront effectués et ceux qui ne respecteront pas les directives écoperont des amendes prévues par les textes.