Faure Gnassingbé, président du Togo

Le Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé, comme de coutume, a prononcé le 26 Avril 2013, un discours à la nation. Entre autres, le président togolais a annoncé de grandes Assises pour les secteurs de l’éducation et de la santé. Lesquels secteurs traversent depuis quelques semaines, une crise sans précédent.

A la veille de la célébration de l’accession du Togo à la souveraineté internationale, le Chef de l’Etat togolais prononce un discours à la nation. La tradition a été une fois encore respectée cette année. Le président Faure Gnassingbé s’est appesanti sur la grève qui a secoué les secteurs de l’éducation et de la santé.

Dans la perspective de ne plus vivre les mêmes tensions, le président togolais a annoncé la tenue prochaine de grandes Assises. « … C’est dans cet esprit que j’ai chargé le Gouvernement d’organiser  très prochainement, bien entendu après les consultations d’usage, les Grandes Assises de l’Education au Togo » a déclaré le président Faure Gnassingbé. Il précisé que les représentants des parents d’élèves, des enseignants, des syndicats, des élus et des acteurs économiques ainsi que toutes les parties prenantes de l’éducation, seront conviées à ces assises. « Les préoccupations des uns et des autres doivent être prises en compte pour dégager les solutions qui garantiront la stabilité  et l’accessibilité de tous à un enseignement de qualité », a-t-il insisté. Il a  ajouté que la même démarche sera également adoptée pour le secteur de la santé.

Le Chef de l’Etat togolais s’est une fois encore exprimé sur les incendies qui ont ravagé les marchés de Lomé et de Kara en janvier 2013. « Aucun agenda politique, aucun combat de quelque nature que ce soit, ne peut justifier de tels égarements ! », a dit le président Faure Gnassingbé tout en précisant que le travail de la justice doit aller jusqu’au bout.

Le président Faure Gnassingbé n’a pas non plus passé sous silence les élections législatives dont l’opération de recensement s’est achevé le dimanche 28 Avril 2013. « Mon vœu le plus cher, est que tous les courants politiques puissent s’exprimer à l’occasion de ce scrutin. La démocratie et l’Etat de droit nous imposent une conduite exemplaire du processus électoral », a-t-il indiqué.

Dans son adresse à la Nation, le Chef de l’Etat togolais a énuméré certaines des actions menées depuis son accession au pouvoir. Il est au pouvoir depuis Avril 2005 après le coup d’Etat de son père qui a gouverné le pays sans partage pendant 37 ans.

Son appel à l’endroit de la Nation togolaise  a été de continuer à faire du Togo,  un Etat moderne, ouvert au dialogue, un Etat démocratique qui s’inspire des valeurs humanistes.

 Sylvio Combey