Messan Agbéyomé Kodjo, président du MPDD

Messan Agbéyomé Kodjo, le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), candidat déclaré aux présidentielles de 2020 croit fort encore en une candidature unique de l’opposition.  Pour lui, l’opposition ne peut gagner le rendez-vous de 2020 qu’en restant ensemble.

« Pour gagner, il faut qu’on soit ensemble, si nous partons en rang divisé, ce qui s’est passé en 2010 et en 2015 va se répéter », a déclaré M. Kodjo au cours d’une émission sur TV5 Monde.

Et ce bloc  martèle -t-il, doit se faire avant le premier tour.

« Quand vous êtes sur un terrain de bataille, pour affronter un adversaire il faut connaitre la détermination de l’adversaire et des moyens dont il dispose. Unir, sa détermination est de passer au premier tour. Ceux qui pensent que nous pouvons faire au second tour, si Unir réussit à passer, il n’y aura plus d’alliance pour un second tour », pense-t-il avertir.

Selon lui, l’expérience des partis politiques de l’opposition de se concerter lors des élections locales leur a permis d’avoir des maires et maires adjoints. Une expérience qu’il juge importante à rééditer.

L’ancien ministre d’Eyadéma dit croire fort encore en cette union sacrée de l’opposition avec l’appui des sages du pays pour la concertation et les aider à distribuer ensuite les rôles à assumer après les présidentielles.

Agbéyomé Kodjo reste convaincu que l’alternance au Togo c’est en 2020. « D’une manière ou d’une autre, il y aura alternance en 2020. Que certains acceptent ou que certains n’acceptent pas, je vous confirme que l’alternance aura bel et bien lieu en 2020 », a conclu le président du MPDD.