Image: DR

Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo dit se réjouir de l’effort consenti par son gouvernement à faire sortir le pays du Fonds monétaire international (FMI). Il a une fois encore insisté sur ce point le 5 janvier 2021 devant le parlement.

A en croire le président Akufo-Addo, la sortie du Ghana du FMI a permis de stabiliser l’économie du pays. Selon ses explications, son gouvernement a hérité d’une situation financière délicate au lendemain de la présidentielle en 2016.

«L’économie a été assez stabilisée», a-t-il souligné même si selon des analystes locaux aucun indicateur ne corrobore encore ces propos du président ghanéen.

Akufo-Addo a fait son adresse à la nation alors que la vie politique du pays est assez remuée par des contestations politiques remettant en cause l’impartialité et le professionnalisme de la Commission électorale au lendemain de la présidentielle du 7 décembre 2020.

En novembre 2020, à trois semaines du premier tour de la présidentielle au Ghana, le procureur de la république Martin Amidu a démissionné, accusant le président Akufo-Addo d’ingérence pour lui faire enterrer “un rapport explosif”.

John Mahama ne reconnait toujours pas sa défaite. Dans un communiqué en date du 23 décembre 2020, la police nationale dit avoir interdit toute manifestation de contestation du NDC, le parti dont Mahama a été le porte-flambeau, du 20 décembre 2020 au 10 janvier 2021.

Akufo-Addo, proclamé vainqueur devra prêter serment le jeudi 07 janvier 2021 pour un nouveau mandat de quatre ans.

Voltic Togo