Alpha Condé dans les mains des putschistes

Alpha Condé, désormais ancien président de la Guinée est tombé dans les mains de putschistes. C’est suite à des tirs nourris autour du palais présidentiel. L’opération, selon la presse locale, est menée par par le Groupement des forces spéciales, dirigé par Mamady Doumbouya.

Il n’aura fallu que quelques heures pour se saisir d’Alpha Condé, 83 ans. Au pouvoir depuis Décembre 2010, Alpha Condé s’est retrouvé dans les mains des putschistes, chemise entre-ouverte, pieds nus, dans un canapé, visiblement dans le palais présidentiel où il a été pris.

« La situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens, la gabegie financière […] ont amené l’armée républicaine à prendre ses responsabilités vis-à-vis du peuple de Guinée », dit Mamady Doumbouya pour justifier le coup d’Etat, dans une vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

Il a ensuite annoncé la dissolution de la Constitution, du gouvernement, des institutions et la fermeture des frontières. Mamady Doumbouya indique que les affaires courantes seront conduites par un “Comité national du rassemblement et du développement, CNRD”, mis en place.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a « fermement condamné » « toute prise de pouvoir » en Guinée « par la force du fusil » et a appelé à la « libération immédiate » du président Condé.

Voltic Togo