Le président béninois Boni Yayi ne va pas tenter un coup de force. Il a décidé de “respecter” la Constitution et quitter le pouvoir à la fin de son mandat.

En marge d’une visite officielle à Paris en France, le président béninois s’est prononcé sur ses intentions. “Chacun sa conviction. La mienne c’est de respecter (…) la Constitution de mon pays” qui “prévoit deux mandats non renouvelables”, a-t-il déclaré.

L’Afrique surtout francophone est de plus en plus secouée par des tentatives des chefs d’Etat à modifier la constitution pour forcer un troisième mandat ou encore forcer une présidence à vie.

Au Bénin, le mandat présidentiel est de cinq (5) ans renouvelable une seule fois. Thomas Yayi Boni 63 ans, élu pour la première fois en avril 2006, boucle en 2016 son deuxième quiquenat et devra laisser le fauteuil. Depuis quelques mois, les journaux se sont déchirés sur l’intention de l’homme de rempiler pour un troisième mandat.

Il accorde son soutien à son bras droit Lionel Zinsou.