Le jeudi 11 Octobre 2014, des milliers de béninois sont descendus dans les rues de Cotonou. Pendant que certains brandissaient le « Non » au président Boni Yayi, d’autres le caressent dans le sens du poil.

Les deux manifestations se sont déroulées dans la même capitale mais sur des itinéraires différents. Aucun incident majeur n’a été observé.

Les partisans de l’opposition depuis plusieurs semaines l’organisation d’élections municipales et cantonales, initialement prévues en 2013 et repoussées sine die. La veille, ils étaient aussi dans les rues de Porto-Novo.

A Cotonou, l’opposition accuse le Chef de l’Etat de vouloir changer la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat en 2016.

“Si le pouvoir est incapable d’organiser les élections qu’il le dise et le peuple prendra ses responsabilités (…) trop c’est trop” a déclaré Stanislas Houngbédji, membre de la Plateforme des Forces Démocratiques, une coalition de l’opposition à l’origine de cette marche.

D’un autre côté, des milliers de partisans de M. Boni Yayi ont également manifesté pour réaffirmer leur soutien au pouvoir en place.