La France, dont la réaction est souvent attendue au lendemain des élections dans des pays africains francophones s’est enfin prononcée. Au Bénin, elle a invité les parties au dialogue.

Le ministère français des affaires étrangères annonce que “la France appelle tous les acteurs politiques à faire preuve de retenue et à mettre en œuvre un dialogue apaisé et constructif”. Le communiqué fait savoir que le pays de De Gaulle regrette que le “débat politique national de ces derniers mois n’ait pas pu aboutir à l’organisation d’un scrutin inclusif et compétitif”.

Tout en déplorant les violences des 1er et 2 mai 2019, la France dit prendre note du taux de participation, annoncé par la commission électorale nationale autonome, historiquement bas.

le président Patrice Talon en parlant des violences, a promis mettre fin au “désordre”. Depuis lors, un retour au calme est constaté dans le pays.

Voltic Togo