Les 83 députés de la nouvelle assemblée nationale “monocolore”, constituée que de membres de partis proches du président Patrice Talon ont effectué leur session de droit. Elle s’est tenue au siège de l’hémicycle ce 16 mai 2019 à Porto-Novo.

La session s’est déroulée sous haute surveillance sécuritaire, Porto-Novo craignant de nouveaux actes de violence. Selon la presse locale, pick-up, chars anti-émeutes et même des parachutistes commandos ont été mobilisés pour la circonstance. Une première dans ce pays longtemps considéré comme modèle de démocratie en Afrique francophone occidentale.

Lors des élections législatives du 28 avril 2019, seules deux listes parrainées par le chef de l’Etat ont été en lice, l’opposition écartée.

Des scènes de violence ont été émaillé le scrutin. L’ancien président Boni Yayi qui avait appelé à défendre la démocratie béninoise, a été assigné à résidence par la police républicaine.