Patrice Talon, président du Bénin

En vue de trouver une possible solution à la crise politique qui secoue le Bénin depuis avril 2019, le chef de l’État Patrice Talon a convié les 11 partis politiques écartés des législatives  à une concertation ce lundi 15 juillet 2019. Si le président Talon se dit satisfait de cette rencontre l’opposition elle, se dit déçue. Le désaccord plane toujours.

A l’issue de la rencontre, il en ressort que le président béninois a avisé le ministre de l’intérieur de se concerter avec les partis politiques qui souffrent de personnalité juridique conformément à la nouvelle charte pour les ajustements nécessaires.

A en croire Gilbert Kouéssi, membre du bureau politique du Parti Communiste du Bénin (Pcb), dont les propos sont rapportés par nos confrères de Bénin Web Tv, le dialogue politique va seulement être axé sur la révision de la charte des partis et du code électoral.

« Nos préalables ne sont pas les problèmes du chef de l’Etat. Nous lui avons signifié notre désaccord total par rapport à ce point de vue parce que le pays est en crise», a-t-il confié à nos confrères au Bénin.

Selon lui le Bénin ne peut pas sortir de la crise en réunissant les partis politiques pour discuter de la charte des partis et du code électoral.